1. Acceptez de recevoir gratuitement 4 Vidéos pour vous initier
    à La Méditation… Vous allez être étonné !
  2. (Requis)
  3. (E-mail valide requis)
  4. Votre vie privée est respectée et votre e-mail protégé

La méditation n’est pas difficile, selon Matthieu Ricard

Matthieu Ricard

D’après une interview en anglais de Matthieu Ricard

La méditation n’est ni difficile ni ennuyeuse

Matthieu Ricard a lancé une grande campagne pour tenter de convaincre les gens de méditer. Les gens s’imaginent souvent que pour méditer, il faut faire brûler de l’encens, ou s’asseoir en position du lotus sous un manguier. En fait, ils pensent que la méditation est une activité ennuyeuse et difficile.

Quand on débute en méditation, on peut penser que ça ne fonctionne pas

Un adage tibétain dit : « Au début, rien ne vient ». Vous avez l’impression de stagner et pourtant vous travaillez dur.

Ensuite (au milieu), rien ne semble tenir : lorsque vous pensez avoir atteint votre but, tout disparaît de nouveau.

À la fin, la méditation vous devient plus familière, comme une seconde nature, votre vrai nature.

La méditation fonctionne de façon inverse aux plaisirs mondains qui sont très séduisants au début mais dont les charmes s’estompent avec le temps.

La méditation représente « une autre façon d’être » qui vous rend moins dépendant et moins vulnérables aux hauts et aux bas du monde extérieur. La clarté d’esprit que vous en tirez vous aide à mieux gérer les aléas de la vie. Moins vulnérable ne signifie pas indifférent mais tout simplement moins affecté.

Être moins vulnérable ne signifie pas être indifférent

« L’attitude que vous décrivez pourrait faire penser à de l’indifférence » dit le journaliste.

Non, répond Matthieu Ricard, être indifférent c’est ne pas se sentir concerné alors qu’être moins vulnérable vous permet de ne pas réagir aux circonstances en vous laissant emporter par vos désirs et vos haines.

Grâce à la liberté acquise par la méditation vous pourrez affronter les situations difficiles de façon plus constructive tout en conservant votre « paix intérieure ».

Les déprimés ne créent pas mieux

Certaines personnes pensent que leurs douleurs, leurs souffrances ou leurs défauts font partie de ce qu’ils sont et les aident à être plus créatifs. On entend souvent dire que les artistes sont des gens déprimés et que cet état servirait leur art.

On cite souvent l’exemple de Van Gogh qui était tellement fou qu’il s’est arraché l’oreille. On pourrait d’ailleurs multiplier les exemples.

Pourtant, une étude menée sur la créativité a révélé que les artistes étaient dans l’immense majorité des gens normaux ne versant pas dans l’extrême mais il y a toujours de célèbres exemples qui sont en quelque sorte l’exception qui confirme la règle.

Cette étude a en outre montré que même les artistes souffrant de dépressions chroniques avaient toujours une meilleure production dans les phases d’accalmies. Pour Mattieu Ricard, penser que l’on a besoin d’être révolté contre le monde pour bien créer est un vrai cliché.

Articles similaires susceptibles de vous intéresser :

  1. Acceptez de recevoir gratuitement 4 Vidéos pour vous initier
    à La Méditation… Vous allez être étonné !
  2. (Requis)
  3. (E-mail valide requis)
  4. Votre vie privée est respectée et votre e-mail protégé


Rédiger un commentaire :

*